Communiqué

VERSION PDF

ENGLISH VERSION

Le 31 juillet 2009 - A l'occasion de la journée de la femme africaine, la coalition de la campagne, soit plus d'une centaine d'organisations présentes sur l'ensemble du continent africain, soutenues par des Prix Nobel de la paix, Desmond Tutu et Shirin Ebadi, des Prix Nobel de littérature, Wole Soyinka et Nadine Gordimer, et de nombreux artistes (comme Youssou N'Dour, Angélique Kidjo ou Tiken Jah Fakoly...), renouvellent leurs appels aux autorités pour la ratification des instruments internationaux et régionaux de protection des droits des femmes et leur respect en droit et en pratique. Les organisations de la campagne organiseront des conférences, des manifestations, des émissions sur les radios nationales...etc, afin de sensibiliser leurs populations et porter le message de la campagne haut et fort.

Cette journée est également l'occasion de dresser un bilan des avancées accomplies depuis le lancement de la campagne « l'Afrique pour les droits des femmes » début 2009.

RATIFIER ! La Coalition de la campagne se félicite tout d'abord de la ratification par la République démocratique du Congo (DRC) en février et par le Cameroun en mai 2009 du Protocole à la Charte africaine des droits de l'homme et des peuples relatif au droit de la femmes en Afrique.

« Si ces engagements constituent des pas importants vers le respect des droits humains des femmes, ils ne suffisent pas. Nous demandons qu'ils soient suivis de réformes des lois et des politiques dans ces deux pays où les droits des femmes continuent à être bafoués au quotidien » a souligné le Comité de pilotage de la campagne.

RESPECTER ! Considérant que le respect concret et durable des droits des femmes passe par la modification de l'environnement législatif, la Coalition de la campagne se félicite de l'adoption de nouvelles lois destinées à promouvoir et protéger les droits des femmes, comme la loi du 16 avril sur les quotas au Burkina Faso qui exige un minimum de 30% de personnes de chaque sexe sur les listes électorales municipales et législatives.

« Nous reconnaissons le travail de longue haleine mené par les organisations de la société civile burkinabée pour franchir ce pas important. Nous restons solidaires jusqu'à l'obtention de la parité ! » a déclaré le Comité de pilotage de la campagne.

« Chaque signe de progrès est un encouragement et renforce notre mouvement, mais nous sommes conscientes que le plus dur reste à faire », a conclu le Comité de pilotage de la campagne, « A l'occasion de la journée des femmes africaines, au nom de toutes les organisations qui soutiennent la campagne à travers le continent, nous demandons aux autorités africaines de profiter de cette occasion symbolique pour progresser vers l'égalité et le respect intégral des droits humains des femmes ».

Press contact: Karine Appy 00 33 1 43 55 14 12 / 00 33 1 43 55 25 18